lundi 25 février 2013

Lovecraft chez les ados japonais: Hakaiju, tome 1, de Shingo Honda

Long time no see... Ce blog a été sérieusement délaissé ces 2 derniers mois, plusieurs raisons à cela, mais pas la peine de s'étendre là-dessus: disons seulement que j'espère pouvoir être de nouveau plus assidue!
Et pour commencer, une chronique qui date maintenant, celle du tome 1 du manga horrifique Hakaiju.



Avec l'accroche qui va bien sur la couv'
Hakaiju, Tome 1
Shingo Honda
Editions Tonkam


Je lis peu de mangas, tout comme je lis peu de BD. Pas que cela ne m'attire/plaise pas, loin de là, mais c'est vrai que c'est loin d'être le rayon vers lequel je me dirige en premier lieu quand je suis en librairie, et qu'il en faut beaucoup pour qu'un titre retienne mon attention.

Et pour le coup, Hakaiju m'a tapée dans l'oeil.  De l'horreur en perspective et une créature lovecraftienne sur la couv', forcément, ça ne pouvait que me donner envie d'en découvrir plus...

 L'histoire:



On suit donc Akira Takashiro, un lycéen de la banlieue de Tokyo. Une vie d'adolescent plutôt classique, avec son lot de rivalités et de déboires amoureux. Jusqu'au jour où, après un entraînement de basket, la terre se met à trembler. Le lycée s'effondre, faisant de nombreux morts et blessés. Et quand Akira reprend conscience, il se rend vite compte que c'est loin d'être fini, puisque des monstres semblent avoir émergé des entrailles de la Terre...

Mon avis:


La première chose qui m'a marquée lors de la lecture, c'est le dessin, extrêmement fourni et détaillé. Le trait est beau et élégant, les décors sont réalistes et donnent envie de s'attarder sur chaque case, bref, une vraie réussite de ce côté-là.

Niveau histoire, c'est un peu moins convaincant par contre. Pas que ce soit désagréable à lire, mais on reste vraiment dans du très classique pour le moment, et il n'y a pas vraiment de rebondissements ou de scènes d'horreur/angoisse permettant de tenir le lecteur en haleine. Un peu dommage, car, évidemment, comme c'est un premier tome, on ressort de la lecture en ne sachant finalement pas grand chose de l'intrigue et on devrait avoir envie d'en savoir plus pour se plonger dans les tomes suivants. Et il faut l'avouer, ce n'est pas franchement le cas...

Je pense tout de même me lancer dans la lecture des tomes 2 et 3 (voire plus si affinités), car se baser uniquement sur le tome 1 pour se faire un avis est très réducteur, et le style de Honda à lui-seul mérite qu'on lui donne une chance.
Et puis, j'ai quand même envie de savoir ce qu'il va advenir de ces étranges créatures aux allures d'Anciens... :)



Note: 5/10


Salsifi Papillon